Electrolab Il faut utiliser les choses comme elles doivent etre utilisees… ou pas !

12Juin/15Off

Enlarge your electronics lab

Posted by Eric

La zone « électronique » historique de Électrolab se voit désormais agrandie d’environ 25m² pour atteindre une surface de 100m². Les luminaires à LED bas profil sont déjà installés. Les réseaux électriques, informatiques et air comprimé seront mis en service dans les prochaines semaines. Entièrement réorganisé, ce véritable laboratoire d’électronique générale dispose de dix postes de travail « électronique générale », au lieu de huit précédemment.

Luminaires à LEDs

Luminaires à LEDs intallés dans l'extension de la zone électronique

T&M
Comme pour tout labo, étoffer et renouveler le stock d’équipements est une charge capacitive permanente. Et l’année 2015 sera incontestablement celle d’un chantier conséquent d’amélioration de l’équipement de mesure. Les matériels les plus anciens (parfois âgés de 50 ans) et ceux en panne qui requièrent trop d’heures pour être réparés seront progressivement remplacés par des appareils plus modernes et plus performants. A minima, chaque poste de travail disposera d’une alimentation de laboratoire, d’un oscilloscope et d’un générateur de fonctions. Deux autres paillasses situées dans la même salle sont dédiées au montage de composants électroniques miniatures appelés« CMS », acronyme de "Composants Montés en Surface" (en anglais « SMD »). Ces postes dédiés seront équipés de d’outillages spécifiques tel un système de placement manuel de composants, des loupes de table, des lunettes binoculaires, des fours à refusion et moult autres accessoires adaptés à la manipulation et au soudage de ces de minuscules composants.
Mais d’autres changements sont prévus dans l'actuelle zone électronique. Par exemple la paillasse dédié à l’électronique «haute fréquence» ainsi que le stock de rebuts informatique, sont déplacés en d’autres endroits du lab. De vastes étagères nouvellement installés sont désormais dédiées aux appareils de mesure à usage libre ou contrôlé.


Semiconductor storage

Outre des appareils de mesure, le lab glane depuis ses début des stocks anciens de composants électroniques. Pour le moment, cela a simplement été rangé sans pouvoir exploiter vraiment ce dont on disposait. En effet, un tel stock n'est exploitable que s'il est parfaitement inventorié et rangé de manière parfaitement organisé. Tout écart face à cette assertion rend le stock complètement inutilisable et sans valeur aucune. Pêle-mêle, il ne représente qu'un badwill au regard de la place de stockage indûment consommée.

Pour ariver à une situation saine, le maître mot s'appelle rationalisation. Chaque composant électronique est à identifier avant d'être rangé dans le tiroir adéquat pour que l'ensemble des composants identiques (même type, même référence, même technologie) se trouvent ensemble dans un endroit dédié parfaitement localisé. Le rangement "utile" de composants électroniques requiert ainsi de disposer d'un nombre conséquent de contenants. L'idéal étant les meubles de type Tiro Clas® ou des petits meubles à tiroirs plastiques miniatures. Par chance, la constitution au fil des années du stock de composants électroniques du lab s'est doublé d'un apport concomittant de petits meubles à tiroirs.
Bien que la tâche soit loin d'être passionnante, un petit groupe de personnes a pris ce challenge à bras le corps et passe des journées entières à recenser et ranger consciencieusement des centaines de composants afin qu’ils soient aisément accessibles pour l'ensemble des utilisateurs du lab. Leur engagement, leur persévérance et leur constante minutie dans ce travail laborieux se doit d’être saluée.

 

Casiers pour composants électroniques passifs. Vue en contre-plongée

Casiers pour composants électroniques passifs. Vue en contre-plongée

Casiers pour composants électroniques et accessoires divers

Casiers pour composants électroniques et accessoires divers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Drawer power
Bien que l'on dispose d'une quantité relativement importante de petits tiroirs de rangement, il reste une étape d'importance avant de pouvoir s'en servir à nouveau : il faut tous les laver un à un. C'est passionnant ! Régulièrement, une campagne de lavage est organisée sur le parking du lab pour nettoyer un lot de deux à quatre cent tiroirs miniatures. Une fois rincés, le séchage se fait "au soleil" comme le montrent les images ci-dessous.

 

Séchage des boîtes et tiroirs de rangement

Séchage des boîtes et tiroirs de rangement

Séchage des boîtes et tiroirs de rangement

Séchage des boîtes et tiroirs de rangement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advanced electronics den
D'ici l'automne, on espère également pouvoir disposer de la nouvelle zone "électronique avancée" dont l'emplacement occupera une bonne partie de l'ancienne zone convi du lab V1. En effet, comme pour la mécanique, l'atelier d'électronque est scindé différentes zones adaptées au degré de complexité des projets et au niveau de compétences des utilisateurs. Si le plus grand espace de travail est dédié aux profanes en électronique, quelques arpents ont été dédiés aux bricoleurs avertis. Pour ces originaux, il faut des tables de travail plus larges et plus profondes, des appareils de mesure exotiques en grandes quantités, ainsi qu'un stock de composants électroniques spécifique tant récents qu'obsolètes. Des jeux d'accessoires particuliers sont également indispensables pour mener à bien les projets de conception ou de réparation les plus exigeants. Le rangement ne doit pas être en reste avec la présence d'armoires et de meubles à tiroirs en quantité suffisante, parfois dotées de propriétés antistatiques.

Ainsi, tels que le prévoient les plans du lab, la zone "électronique avancée" sera dotée de deux paillasses généralistes, une paillasse dédiée aux hyperfréquences et micro-ondes, et une autre orientée électrotechnique. Cette dernière a vocation à faciliter la réalisation d'essais de moteurs électriques et autres variateurs triphasés. Il convient d'admettre que la réparation récurrente de machines outils et d'appareils électroportatifs appartenant au lab justifie l'existence d'un espace de test dédié à ces équimements, doté de tous les accessoires et outils spécifiques requis pour les essais en toute sécurité effectués directement sur le secteur.

From the electronics lab to the clean rooms
Toutefois, la totalité de la mesure électronique avancée ne sera pas installée dans la zone décrite ci-avant. En effet, les mesures de haute précision et l'étalonnage tant pour les grandeurs physiques qu'électriques se fera spécifiquement dans la future salle grise, où la quantité de poussière, la température et idéalement l'humidité seront finement régulées. Si les moyens financiers nous le permettent, on envisagera même une isolation électromagnétique de la salle grise, telle une cage de Faraday.
Le planning actuel prévoir de mettre en oeuvre cette salle grise et la salle blanche de classe 1000 mitoyenne en 2016. Mais d'ici là, on aura certainement l'occassion d'affiner nos exigeances sur ce que l'on voudra réellement construire. Le fait de laisser un peu de temps avant de s'y lancer permetta en outre de profiter d'une éventuelle récupération de matériel dans ce domaine, sachant que l'on dispose déja d'une partie du système d'ultra-filtration de poussières. Si des industries ou des organismes démantèlent ce genre de matériel très spécifique, on est – comme d'hab – largement preneurs.

4Juin/15Off

Some more equipement deliveries

Posted by Eric

Non contents d'avoir accru il y a moins d'un mois l'équipement destiné à la découpe et au façonnage de tôles, voilà que ces insatiables hackers de l'Électrolab en remettent une couche. Une quantité non négligeable d'appareils de mesure viennent d'être récupérée auprès d'une société qui a entièrement renouvelé son parc de matériel de mesure. Les appareils qui sont cédés au lab commençaient à prendre un peu d'âge.
En effet, au-delà de quinze ou vingt ans après la date de début de commercialisation, les constructeurs d'appareils de mesure n'assurent plus le support de leurs produits. Or en entreprise, bon nombre de ces appareils doivent faire l'objet d'une vérification annuelle afin de garantir que leur précision n'est en rien altérée. En cas de dérive par rapport aux valeurs nominales, l'appareil doit être réparé puis calibré. Même auprès de prestataires tiers, la vérification annuelle ou la calibration dévient délicate à obtenir après que le support officiel du constructeur se soit interrompu. Bien sur, on peut toujours tirer sur l'élastique mais on gagnera au mieux une poignée d'années. Au-delà de cette prolongation, l'appareil est vraiment considéré comme "vintage" et en entreprise, son remplacement est inévitable. D'un point de vue comptable, il est d'ailleurs amorti depuis belle lurette (en principe on amortit sur cinq ans).

Appareils de mesure

Appareils de mesure en attente d'inventaire

Mais un équipement qui n'est plus de mise en entreprise est encore parfaitement utilisable à l'Électrolab. Et justement, cette livraison conséquente – dont nous avions connaissance depuis des mois – tombe au meilleur moment puisque l'extension de la zone "électronique" se termine doucement et les travaux d'aménagement de la nouvelle zone "électronique avancée" viennent de débuter. Selon les plans actuels, on disposera en tout d'une quinzaine de postes de travail "électronique", répartis entre électronique basique, électronique avancée, montage de composants en surface et électrotechnique qu'il convient de doter honorablement en équipements de mesure.

Appareils de mesure

Appareils de mesure en attente d'inventaire

 

Les membres de l'Électrolab familiers de ce genre de "bécanes", secondés par quelques ...seconds-couteaux, se sont attelés à découvrir le contenu de cet arrivage très hétéroclite. Alimentations, générateurs, analyseurs et autres mesureurs sont recensés et mis en marche brièvement pour avoir une appréciation – certes imparfaite – de leur état. On met d'emblée de côté les quelques appareils "sans intérêt" qui souvent sont des réalisations "sur spécifications" et qui n'ont ni utilité ni valeur marchande. Sont aussi écartés les "irréparables", tel que ceux qui ont manifestement  chuté d'une table – voire de plus haut 🙁 –  et dont on ne peut que constater qu'ils sont "en pièces".

Dans un second temps, les appareils dignes d'intérêt sont repris un à un, pour une vérification complète. Comme cela prend un temps non négligeable (parfois plus d'une heure par appareil), on réalise cette action prioritairement sur les équipements les plus utiles, c'est-à-dire ceux qui auront une place à demeure sur une paillasse "électronique". Les autres restent à disposition dans la zone de stockage qui leur est dédiée. Outre la vérification fonctionnelle, on remet à jour le micrologiciel et commande les accessoires manquants indispensables à une bonne utilisation.
D'ici la fin de l'été, la zone électronique – dans sa version étendue – sera entièrement opérationnelle et le récent arrivage d'appareils contribue notoirement à la doter d'équipements de qualité, certes pas dernier cri, mais acquis et remis en service pour un coût minimal. Le parc sera complété le cas échéant par l'acquisition de quelques appareils neufs ou de belles occasions. Bien entendu, rien n'interdit aux membres d'amener au lab leurs propres équipements et outils, s'ils préfèrent utiliser les leurs parce que plus performants et/ou plus récents.

A ticket to ride
L'Électrolab dispose désormais de son propre système d'inventaire des équipements entièrement conçu par des membres. La mise en oeuvre de plusieurs sous-ensembles (imprimante à étiquettes, scanner pour codes-barres) récupérés çà et là, a permis – associé à des outils web et une base de données dédiée – de concevoir un système de gestion de parc et de stock simple, performant et bien adapté à nos besoins. Le contenu de chaque étiquette, y compris le logo de l'association, a entièrement été défini en programmant l'imprimante, qui dispose de son propre langage de programmation interne.

Impressions d'étiquettes pour inventaire

Impressions d'étiquettes pour inventaire. Lecture des codes-barres par scanner

28Mai/15Off

Ironworks equipement galore

Posted by Eric

Lors de la présentation succincte de notre nouvel atelier mécanique, vous aurez sans doute remarqué sur les images que l'espace dédié à cette activité n'était pas surchargé de machines : il reste de la place, ce qui n'est pas très habituel à l'Électrolab 🙂  Mais voila que de "nouvelles" bécanes viennent d'arriver. Leur rapatriement a mobilisé douze personnes durant les quatre jours d'un weekend prolongé de mai. Et quelle moisson d'équipements et de matériels! À chaque fois que l'on a le choix – et ce fut le cas ici – c'est l'acquisition d'équipements différents de ceux que l'on possède déja qui est privilégié. Cette fois, c'est en particulier l'activité de ferronnerie et de métallerie qui voit son parc de machines passer de "pas grand chose" à..."c'est un début". Jugez-en vous même.

En premier lieu voici la soudeuse à point de marque ARO. Il s'agit d'un modèle posé au sol qui inclut un système de refroidissement liquide des électrodes et du transformateur, qu'il faudra d'ailleurs complètement restaurer. On estime sa puissance à 25 KVA, ce qui est fort honorable et permet le soudage par résistance pour des tôles épaisses jusqu'à six millimètres environ. Par chance, nous disposons pour cette machine de plusieurs électrodes de formes particulières, ce qui la rend particulièrement versatile pour la réalisation de nombreux types d'assemblages. L'acquisition d'autres électrodes particulières (en tungstène ou en molybdène par exemple) est prévu à moyen terme et permettra le soudage de tôles de cuivre ou d'aluminium.

Soudeuse à point

Soudeuse à point

 

Faisons un petit tour pour présenter un petit tour conventionnel d'outilleur, nouvellement arrivé dans l'atelier. Sa conception très rigide et les nombreux accessoires (jeu complet de pinces de serrage) disponibles, implique d'office que soit faite une réhabilitation de premier ordre. C'est un équipement idéal pour la fabrication de précision de petites pièces à l'unité. Il est fort probable qu'il soit à terme équipé de règles de mesure linéaires de précision et d'un afficheur numérique. D'autres ajouts, tel un variateur de vitesse électronique et une tourelle porte-outils rapide, peuvent être envisagés.

Tour d'outilleur

Tour d'outilleur

 

Plat de résistance de cette action de récupération, voici que l'Électrolab dispose désormais d'une superbe cisaille à tôle électrique d'une capacité d'un mètre en largeur et trois millimètres (d'acier) en épaisseur. Cela fait plus de deux ans que l'on cherche à obtenir à bon prix un tel équipement : il complète idéalement notre petite cisaille manuelle (capacité : 1 mm) et la scie à ruban à archet incliné (capacité : 210 mm en rond plein). Ce parc de machines dédié à la découpe de matière brute trouve naturellement sa place dans la zone stock de l'Électrolab.

Cisaille électrique à tôles

Cisaille électrique à tôles

 

Et voici les deux presses électriques à excentrique (une 10 tonnes et une 80 tonnes) miraculeusement complétés d'un superbe lot de tampons et matrices dédiées à ces machines. Ce sont des outils idéaux pour toutes les découpes et encoches en pleine matière. L'une d'elle pourra éventuellement être convertie en marteau-pilon pour la forge.

Presse 10 tonnes à excentrique

Presse 10 tonnes à excentrique

Presse 80 tonnes à excentrique

Presse 80 tonnes à excentrique (démontée)

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de la même campagne de récupération, il a été possible de rapatrier plusieurs étaux lourds, une enclume (pas trop lourde), une petite forge, des pinces de forge, des limes, des clés et une quantité notoire de brut d'acier (tôles, carrés, ronds) y compris le rack pour les ranger pour un total (machines ci-dessus comprises) de...18 tonnes :). Impossible de tout présenter ici : venez-voir de vos propres yeux en vous inscrivant à l'une des visites organisées du lab : il y en a environ quarante par an.

Forge

Forge

 

Race against the machine
D'aucuns vous diront que l'acquisition ad nauseam de nombreuses machines très diverses est une bien curieuse stratégie. Mais dès les débuts de l'Électrolab, c'est cette orientation qui a prévalu et elle continue de s'appliquer mordicus.  Le parc de machines et d'équipement ne doit pas être dicté par les projets des membres. C'est en réalité l'étendue et la versatilité des procédés de conception, de fabrication, de mesure et de maintenance disponibles en un même lieu qui permet aux membres actuels et futurs, d'imaginer et surtout de concrétiser les projets les plus ambitieux, y compris ceux dont ils n'ont pas encore idée!
Plus il y a d'équipements, plus le lab peut répondre de manière quasi-immédiate à des souhaits, des concepts et des besoins spécifiques propre à chaque adhérent. Les administateurs de la structure ne sont ni maîtres ni parfaitement au courant de l'ensemble des projets des membres. Leur action se limite à organiser le fonctionnement d'un laboratoire d'initiative populaire en améliorant sans cesse sa versatilité, son infrastructure et les possibilités d'actions créatives qui y sont offertes.

Enfin, il convient de ne pas oublier que le projet collectif de construire et d'aménager en toute indépendance – pour ne pas dire en toute autonomie – un hackerspace de 1500 m², oblige les membres à devenir quelque peu artisans en gros et second oeuvre. Dans cet immense chantier, il y bon nombre de d'éléments qu'il convient d'adapter voire de construire sur mesure car ce qui est disponible off the shelf est souvent trop cher voire inadapté. Notre parc de machines et d'outils est incontournable pour créer ou modifier des éléments tels qu'ils sont exactement requis pour réussir l'aménagement de nos locaux, régulièrement présenté sur ce blog. Sans ces équipements disponibles sur place, aménager le lab 2.0 serait tout bonnement irréaliste.

 

Mending and reparing
Comme d'usage à l'Électrolab, les machines présentées ci-avant ne sont pas immédiatement disponibles : préalablement à leur mise en service, il convient de s'atteler à leur réhabilitation voire réparation afin qu'elles soient aisées et sures à utiliser. C'est les membres de l'association et les premiers et futurs utilisateurs qui s'attèlent à cette tâche qui, parfois, s'étale sur plusieurs mois. Des restaurations lourdes avec recâblage électrique, pneumatique et hydraulique complet, remplacement voire reconstruction de pièces défectueuses, ajout de fonctionnalités (systèmes de sécurité et de mesure), décapage complet et remise en peinture sont relativement fréquentes au lab. Cette phase de réhabilitation est particulièrement formatrice pour les personnes impliquées car c'est le moyen le plus efficace pour comprendre le fonctionnement de l'appareil et donc le périmètre de sa mise en oeuvre. On limite ainsi grandement le mésemploi des équipements, leur casse malencontreuse et plus généralemennt les accidents d'utilisation. Enfin, la maintenance faite en interne est un facteur de maîtrise des coûts essentiel à la bonne marche de l'Électrolab. Tous les membres, y compris les nouveaux arrivants, sont impliqués dans la réhabilitation et et la maintenance d'un ou plusieurs équipements du lab. Une fois l'équipement réhabilité, ceux qui y ont contribué ont la possibilité d'immortaliser cet événement en prenant un égoportrait devant la machine réparée 🙂

8Mar/15Off

Electrorap_v2 coming soon

Posted by Samuel Lesueur

Parmi les nombreux projets en cours au lab, on peut notamment citer le projet Electrorap qui progresse à grand pas en ce moment.

La première mouture de l'Electrorap ayant été testée de toutes les manières possibles et imaginables pour déterminer les différentes erreurs de conception, le nouveaux châssis intégralement repensé est en cours de réalisation en ce moment. La zone méca du lab v2 bien que non terminée permet déjà l'utilisation d'un certain nombre de machines fort sympathiques pour réaliser des pièces mécaniques dignes de ce nom 🙂

Petit teaser en images :

Télécharger la vidéo : Version Sd / Version HD

Remplis sous: Fun, Technology Commentaires
2Juin/14Off

Raising our sun

Posted by Eric

Notre parking (également appelé zone de "remise en forme") souffre singulièrement d'un déficit d'éclairage. En dépit de plusieurs interventions pour mettre en place des luminaires en quantité suffisante, on a jusqu'à présent, beaucoup joué de malchance.
Les spots premiers prix – mis en place il y a dix-huit mois – ont plusieurs inconvénients : ils ne sont pas vraiment étanches, ne sont pas adaptés au branchement d'un câble de forte section, et évacuent très mal la chaleur des lampes halogènes. Si de surcroît on ne fait pas l'effort de payer 8 EUR pour une ampoule crayon de marque, le changement d'ampoule peut se planifier tous les dix jours! Sans compter qu'il faut grimper à chaque fois en haut de l'échelle pour changer ces &#$ù%¤¿ d'ampoules.

 

Pas mieux
L’effort d’acquérir pour les projecteurs du parking des ampoules de marque est donc consenti. Mais c'est peine perdue : les tares intrinsèques des luminaires font que les filaments de tungstène ont certes une durée de vie accrue, mais qui n'est toujours pas en rapport avec ce qui est écrit sur l'emballage! À un moment donné, on se dit qu'à part investir dans des luminaires sérieux, il n'y point de solution valable. En effet, ces derniers temps, les déchargements de camions se faisaient la plupart du temps en éclairant la scène à l'aide des phares des voitures présentes. Cette obscurité chronique de notre parking devient pénible à la longue.

 

Led it be
L'éclairage à leds, c'est moderne et performant, c'est ce qu'il nous faut. Mais comme toujours, il y'a les produits d'appel à prix très attrayants, et les produits « pro » qui restent diablement coûteux. Vu la taille du parking, l'éclairer en son intégralité requiert au bas mot cinq ou six projecteurs à leds de 100W. En effet, outre le fait de servir à garer des véhicules, bon nombre d'expérimentations hors normes s'effectuent à l'extérieur sur ledit parking, dès que les températures extérieures le permettent. La découpe de bois, le lavage d'objets à grandes eaux, le primo-nettoyage de moquettes, les essais de fonderie mais aussi la tentative (avortée) de nettoyer un filtre d'aspirateur sont des travaux qui, s'ils sont effectués le soir en semaine, requièrent un éclairage conséquent. Juste un petit aparté concernant le nettoyage du filtre d’aspirateur complètement bouché : au premier coup de soufflette d'air comprimé tout est devenu blanc et la poussière ultrafine ne retombait pas! Conséquence : deux heures de lavage au karcher des murs, sol et véhicules pour que 200m² de parking retrouvent un aspect acceptable. Mieux vaut remplacer le filtre colmaté par un exemplaire neuf 🙂

 

Yello summertime
En conséquence, pour éclairer brillamment à l'aide de projecteurs à leds de qualité ces expérimentations réussies et ces échecs peu avouables, il faut compter environ 2 000 EUR de luminaires. Vu comme cela, l'éclairage à leds n'est peut être pas une idée aussi lumineuse que cela. Les lampes de poche – certes rechargeables – ne sont pas prêtes d’être rangées !
C'est à ce moment précis qu'un membre de l’association se manifeste en indiquant qu'il lui est possible de récupérer immédiatement un lampadaire d’extérieur neuf au sodium si le transport de l’objet est organisé dans la journée. En effet, ses dimensions et poids interdisaient tout déplacement via les transports en commun. L'ampoule requise est approvisionnée, ce qui permit de procéder à l’installation du luminaire : ça y est, nous avons notre soleil !

Raising_our_sun_698

 

Ce projecteur éclaire à lui seul la moitié du parking. Les anciens luminaires au sodium encore fixés aux murs du bâtiment longeant le parking sont également en cours de restauration : le nettoyage des gamelles et des réflecteurs, la mise en place de nouvelles douilles en céramique, le remplacement des ballasts et l'acquisition d'ampoules au sodium de 150W est en cours. On espère qu'avant l'été, l'ensemble du parking sera dignement éclairé à l'aide de luminaires de qualité, inondant de leur halo jaune typique notre parking qui si souvent nous sert de zone de travail pour expérimentations spéciales.

 
Raising_our_sun_781
 

La production en série, ce n’est pas ici
L’Électrolab est un lieu de création particulièrement adapté à la conception et réalisation d’objets ou dispositifs spéciaux en un seul exemplaire à fins de prototypage ou pour un usage très spécifique. En effet, une large palette d’outils, d’équipement ainsi qu’un peu de stock de produits semi-finis permet très vite de passer de l’idée à la réalisation.
A contrario, la réalisation d’objets en série cadre mal avec les moyens disponibles car cela bloque pour de longues heures les outils et équipements – souvent disponibles en un seul exemplaire – qu’il convient de partager entre tous les membres. Pour que la disponibilité des équipements du lab reste maximale, les membres sont vivement encouragés à externaliser toute production en série.
Ce mode de fonctionnement qui promeut l'exemplaire unique plutôt que la série va se développer au gré de l’accroissement du nombre de membres. Si quelques outils et équipements sont effectivement disponibles en plusieurs exemplaires au lab, privilégier la diversité plutôt que le nombre d’outils identiques reste le maître mot. Cela va de pair avec le fait que bon nombre de membres investissent à titre personnel dans l’acquisition d’outils classiques ou exotiques, qu’ils amènent sur place occasionnellement, venant ainsi compléter efficacement l’équipement natif du lab.

 

Oh eau !
Le projet décrit ci-après est typiquement dans la veine du prototypage rapide précédemment évoqué. L’Électrolab a déjà conçu l’année dernière un prototype de distributeur de médicaments qui est régulièrement utilisé par celui pour qui il est destiné. Distribuer automatiquement des pilules, c’est bien, mais pour les avaler, encore faut-il pouvoir boire un peu d’eau. Si jusqu'à présent, c’était une simple paille longue qui était mise en oeuvre, l’utilisateur a demandé de disposer d’une paille électrique !
Concevoir un tel objet est tout à fait dans les cordes de l’Électrolab. Après sélection du matériel déjà disponible au lab et approvisionnement des éléments manquants, il aura fallu à peine une journée pour réaliser ce premier prototype. Il s’agit en fait d’une simple pompe miniature pour liquides montée dans un boitier électrique du commerce. On ajoute à cela une alimentation secteur basse tension récupérée, trois mètres de tuyau silicone maintenus par un col de cygne pour micro et la fabrication d’une pédale supplémentaire, grâce à un jeu de construction pour enfants. Pour mettre en œuvre la paille électrique, il suffit de plonger le tuyau « aspiration » dans une bouteille d’eau ou de boisson quelconque. Le tuyau « refoulement » est placé près de la tête de l’utilisateur : il peut ainsi en attraper l’extrémité avec la bouche. La paille électrique se met à fonctionner dès que l’on appuie sur la pédale ad-hoc. Dès que l’on relâche cette dernière, l’écoulement s’interrompt.
À noter que le système ne nécessite aucun amorçage manuel : la pompe sélectionnée est auto aspirante, ce qui simplifie grandement la mise en œuvre de l’objet par les aidants.

Paille_électrique_761 Paille_électrique_759

Dès le prototype réalisé, il a été possible d’effectuer un essai au domicile de l’utilisateur. La paille électrique a immédiatement été opérationnelle, même si dans cette première version, le débit a été jugé un peu trop faible. Qu’à cela ne tienne : dans les prochaines semaines, on prévoira la réalisation d’une version plus performante. Mais d’ores et déjà, ce petit appareil simplissime facilite l’hydratation à la demande d’une personne à mobilité réduite.

6Fév/14Off

Drill collection

Posted by Eric

Le lab continue bon an mal an d'acquérir des machines-outils. Certes, toutes ne sont pas encore en service car il faut leur trouver une place adaptée. D'autres ont besoin d'une maintenance approfondie ou de consommables avant de pouvoir être mis en service. Avec les nouveaux locaux qui se profilent, ces machines -  une fois réparées par les membres - seront rapidement utilisées pour créer des pièces mécaniques en acier, non-ferreux, métaux nobles de construction et plastiques.

En prévision de la mise en service de ces équipements supplémentaires, le lab est toujours à l'affût de bonnes opportunités en matière d'outils spécifiques. L'occasion s'est présentée récemment d'acquérir un lot de forêts machine neufs, en emballage individuels pour la plupart. Les diamètres disponibles s'échelonnent de 10 à 30 mm environ. Le prix payé est de 25 EUR pour un lot de...85 pièces. Pourtant, en dépit du prix dérisoire, très peu de personnes étaient intéressées, car ce sont tous des forêts...à gauche. Ainsi, seule l'application d'une rotation lévogyre permet l'enlèvement de matière.

Pour les grandes machines-outils du lab, le fait de tourner dans un sens où dans l'autre est une fonctionnalité normale. L'utilisation de ces forêts au lab est donc tout à fait possible. C'est même parfois un avantage de percer à contresens si l'on utilise certains tours. Accessoirement, ces forêts "machine" sont aisés à distinguer des forêts classiques et on ne risque pas de les égarer : utilisés dans les mauvaises machines, ils sont soit impossibles à monter car trop gros, soit tout simplement inutilisables en rotation à droite.

En conclusion, disposer de forêts à gauche est donc une manière bien pratique d'éviter les mauvaises utilisations de ces outils de coupe de grande qualité. Pour toutes ces raisons, le lab en a acquis une quantité significative. Leur recensement complet a également été réalisé ce qui permet de gérer le stock et d’acquérir à l’avenir les diamètres manquants, si une opportunité similaire se présente à nouveau.  Mais il faut bien convenir que les chances sont faibles. Cela étant, avec le lot présenté ici, les possibilités de perçage du métal sont déjà fort intéressantes.

Une belle collection de forêts

Une belle collection de forêts

Remplis sous: News, Technology Commentaires
2Déc/13Off

Coupe de france de Robotique 2014, point d’avancement novembre 2013

Posted by Pilou

Voici quelques photos de ce qui a été fait par l'équipe de robotique de l'Electrolab. Vous retrouverez toutes les informations concernant l'avancement du projet en suivant ce lien : http://wiki.electrolab.fr/Projets:Lab:2013:Couperobotique2014

Electronique

La carte d'alimentation

Nous avons gravé la carte d'alimentation. Cette carte d'alimentation permet à partir d'une batterie (nimh 9.6V) de booster à 12V/5A pour les moteurs. Prochaine étape soudure/test.

cdr2014_PCB_Alim_mini

Mecanique

Base roulante

La basse roulante est l'ensemble moteur+support+roue+roue codeuse. Nous avons fait le choix d'avoir des roues codeuses déportées des roues de tractions afin de détecter les glissements des roues. Ces pièces ont été réalisées avec une imprimante 3D, d'autres pièces mécaniques en aluminium seront réalisées avec les fraiseuses et le tour du Lab.

cdr2014_support_roue_codeuse

27Oct/13Off

Some pioneering gear

Posted by Eric

Comme le lab n'est pas ouvert tous les jours, les membres conçoivent certains projets ou parties de projets chez eux. Cela permet de diminuer leur durée de réalisation tout en profitant de manière efficace des outils et équipements disponible dans notre local. Tous les travaux lourds, complexes, nécessitant un procédé spécial ou l'aide d'autres membres sont réalisés sur place. Le reste peut (sans pour autant que ce soit obligatoire) être réalisé chez soi.
Ainsi, certains membres viennent présenter des objets qu'ils ont conçus hors du lab ou dans une vie antérieure (devenir membre du lab, c'est comme une nouvelle naissance :)).
Ce genre de présentation donne l'occasion d'admirer des projets terminés qui titillent l’imaginaire de ceux qui les découvrent, entièrement réalisés et déjà fonctionnels.

Zone d'exposition
Bien que prévu initialement, le lab ne dispose pas à ce jour d’une zone d’exposition. Espérons que cela pourra se concrétiser dans le cadre de l’agrandissement de nos locaux, ce qui permettra de créer un parcours initiatique destinés aux visiteurs du lab qui saura mettre en valeur ces objets insolites et/ou pratiques, dont quelques uns vous sont présentés ici.

Persistance
Présenté récemment par un membre fort assidu, ce petit pendule inversé à barreau de leds, exploite le principe de la persistance rétinienne pour créer l'illusion d'un affichage continu de texte. Le pendule est mû par un moteur pas à pas et l’ensemble est piloté par microcontrôleur.

PendulePersistenceRétinienne

Pavé de lumière
Autre objet dont on ne renierait pas qu'il soit sorti d'un film de science fiction : l’accumulateur d'ordinateur portable hackée en chargeur USB + fonction lampe de poche. Les composants électroniques apparents contribuent au design original – presque Steampunkesque – de l'objet. La luminosité des leds est remarquable, l’autonomie généreuse (près de dix heures de lumière).

LampeDePocheABatterieOrdiPortable_ALampeDePocheABatterieOrdiPortable_B

Distributeur  de médicaments
L'objet suivant de cet inventaire s'inscrit dans le cadre du partenariat historique entre l'association Electrolab et le Nanterre Handisport Club http://www.nhclub.fr/. L'un des joueurs de foot-fauteuil, tétraplégique, a sollicité les membres du lab pour lui concevoir un distributeur de médicaments sur mesure, adapté à son besoin.
Il s'agit de délivrer une fois par jour des comprimés sur le lit de la personne. L'autonomie requise (en termes de stockage de médicaments) est de un jour. Ce petit équipement évite à la personne de faire venir quotidiennement et sept jours sur sept un aidant pour lui administrer ses médicaments.
En accord avec l'utilisateur de l'appareil, il a été sélectionné des petits godets en plastique ainsi qu'un tuyau de piscine 🙂 destiné à l'acheminement par gravité des comprimés. Le déclenchement de l'appareil s'effectue grâce à une grande pédale positionnée à côté du lit de l'utilisateur.
Trois semaines plus tard, le premier prototype, dont la forme curieuse que l'on pourrait croire tout droit sortie de la fontaine Stravinsky de Jean Tingely et Niki de Saint Phalle, vous est dévoilé ici. Il a été présenté à l'utilisateur et est désormais en phase de test à son domicile. L’appareil, qui se meut à l’aide d’un petit moteur électrique, requiert une prise de courant pour fonctionner.
Sans changer la mécanique, une deuxième version qui se contentera d'une simple pile de neuf Volts pour son alimentation, sera réalisée prochainement. Cette pile sera suffisante pour plusieurs centaines d'activations.
A terme, d'autres membres du lab vont créer une version définitive de ce distributeur de médicament. Gageons que leur imagination saura concevoir un équipement efficace et fiable qui sera probablement assez différent de l'appareil actuel, dont l'objectif principal est la mise à disposition à très court terme d'une solution basique. En attendant la version définitive, nous pensons que la version prototype saura remplir parfaitement son office.

DistributeurDeMédicaments_V1_ADistributeurDeMédicaments_V1_B

Les premiers tests in situ ont montré qu'il fallait encore améliorer le système, notamment à l'aide de l'une ou l'autre pièces réalisées par impression 3D :
- un entonnoir est à prévoir pour optimiser la réception des médicaments à l'entrée du tube annelé;
- un plateau de réception est requis à la sortie du tube, pour limiter l'éparpillement des comprimés ;
- les godets de stockage devront chacun être dotés d'un Vé pour centrer les comprimés qui y seront déposés, leurs dents – qui ne servent à rien dans cette équipement – pourront être supprimées;
- le câble reliant la pédale au distributeur est à rallonger, un modèle plus résistant est à prévoir à terme;
- un col de cygne est nécessaire pour mieux positionner le tuyau annelé;
- enfin, on approvisionnera du tuyau annelé de diamètre plus petit, ne serait-ce que pour vérifier si cela s'avère suffisant.

Les images ci-dessous montrent l'installation des deux sous-ensembles du dispositif au-dessus et à coté du lit de l’utilisateur.
DistributeurDeMédicaments_V1_CDistributeurDeMédicaments_V1_D

 

 

Colorama
Enfin, il ne m'est point résistible de vous présenter le fruit de la terre et du soleil qui – ayant œuvré de concert cet été – ont fait éclore un joli parterre de fleurs et graminées à proximité du lab. Les travaux de jardinage menés tambour battant en seulement deux soirs ont significativement embelli les abords de la cour. De mauvaises langues vous diraient que c'est le fait d'avoir utilisé la visseuse sans-fil du lab comme motobineuse qui a engendré ce diorama de couleurs.
Mais il n'en est rien : c'est simplement l'abnégation des membres du lab qui, pendant tout l'été, ont régulièrement mis en service le système d'arrosage sur mesure installé pour l'occasion, abreuvant de l’indispensable eau les plantes déshydratées par la canicule. Pour l’année prochaine, mais sans pour autant tomber dans le délire de l’hydroponie, on envisagea d’installer une électrovanne et une petite minuterie. Cela évitera la corvée d’arrosage quotidienne.

MassifPlanté_201309_AMassifPlanté_201309_B

Où est le soleil?
Après les plantes, le sable. Non content de faire pousser la flore, le soleil, capté par des panneaux au silicium (donc à base de sable très purifié) produit de l'électricité. L'un des membres de l'association équipe le toit de son véhicule type camping-car de plusieurs panneaux de bonne facture. Les premiers tests – effectués récemment – sont plutôt encourageants. En dépit de la position du soleil formant un angle de plus de 45° avec la verticale (et oui, nous sommes fin octobre, et le soleil ne monte plus très haut dans le ciel), nous avons obtenu un pic de production de 140W (voire l'image ci-dessous à droite) pour un seul panneau connecté, donné à 260W crête par son fabricant. Un résultat fort honorable en cette saison. Les petits nuages qui parsemaient le ciel ont également permis de constater que même si le soleil est caché, on dispose encore d'environ 40W , ce qui est toujours bon à prendre.

TestsPanneauSolaireVéhicule_ATestsPanneauSolaireVéhicule_B

 

Remplis sous: Fun, News, Technology Commentaires
9Oct/13Off

Reprap Vivarium

Posted by jnat

La Reprap installée au festival Declics! commence à fournir une sympathique collection de pièces diverses et variées. L’intérêt témoigné pour cet appareil fait plaisir à voir !

Voici deux images de l'installation et des pièces conçues jusqu'ici. Une rose, des vases, un bateau. Poésie .

ReprapinstallPiecesReprap

 

Vous remarquerez sur les photo qu'une webcam est installée dans le vivarium de la reprap, elle capture les visages étonnés des visiteurs du festival pour faire un timelapse qui sera diffusé ici 🙂

Remplis sous: Fun, News, Technology Commentaires
7Oct/13Off

Digital and multimedia event

Posted by Eric

Toute cette semaine, l'Électrolab est en déplacement à l'Agora de Nanterre (92) pour participer au festival Déclics  dédié au multimédia et aux techniques numériques.

9848_850_declics2013

Dans le cadre de cet événement, l'association propose trois animations et la présentation d'un nouveau kit :

 

Jeudi 10 octobre : conférence de présentation de l'association

Le président Samuel Lesueur donnera une conférence pour présenter les activités et les projets de l'association Électrolab. Comme de rigueur, il s'en suivra un débat avec questions et réponses sur le fonctionnement et les valeurs défendues par les hackerspaces et fablabs.

 

Toute la semaine : imprimante 3D "Reprap" en fonctionnement

L'imprimante 3D de l'Électrolab sera exposée toute la semaine à l'Agora. En fait, il ne s'agit pas d'une simple exposition. Bien qu'il n'y ait pas de membre de l'association présent en permanence, la machine sera en service actif tous les jours. Les nombreux visiteurs pourront constater l'effet quelque peu magique de l'usinage additif où l'ajout de matière (plastique fondu), contrôlé numériquement, permet de créer des pièces très originales élaborées par couches successives.

Afin d'assurer un spectacle permanent, l'imprimante sera pilotée à distance via l'Internet et vidéo-surveillée par webcam. En effet son principal concepteur - membre de l'Électrolab - sera en déplacement toute la semaine, mais assurera sa surveillance depuis...Marseille. Chaque jour, il alimentera l'imprimante avec de nouveau fichiers qui correspondent à autant de pièces en plastique. Le flux vidéo est disponible toute la semaine ici.

Pour la petite histoire, notre imprimante 3D était jusqu'à présent assez fragile et sensible aux déplacements : une équipe de six personnes a œuvré une bonne partie du weekend dernier afin de la fiabiliser et l'habiller d'une protection en polycarbonate transparent.

 

Samedi 12 octobre : initiation à la soudure électronique pour les plus petits

Même si l'association exploite à Nanterre un laboratoire et atelier principalement dédié aux adultes, les plus jeunes sont à l'honneur dès que l'Électrolab se transporte hors les murs. Pour les enfants de six à quatorze ans, une dizaine de membres de l'Électrolab seront mobilisés pour faire découvrir la soudure électronique à des enfants. Il sera possible de prendre en charge durant la journée un maximum de cinquante enfants, pour lesquels six postes de travail simultanés seront mis en place. Grâce à la nouvelle version du domino lumineux élaborée par des membres, les jeunes peuvent en vingt à trente minutes découvrir ou se perfectionner au montage d'un kit électronique simple. Le maniement du fer à souder, de l'étain et de la pince coupante leur permettra de réaliser un Dominoux de leurs propres mains. La transmission du savoir oeuvre à plein dans une telle opération, en espérant que certains des jeunes participants aient pour l'électronique le même déclic qu'ont eu leurs ainés quelques années auparavant.

 

Samedi 12 octobre : présentation du nouveau bras robot de l'Électrolab

Comme la plupart des jouets technologiques, l'élaboration du bras robot (image ci-dessous) est le fruit d'une longue maturation. Les deux exemplaires "prototypes", désormais fonctionnels, seront  présentés en fin d'après-midi. Leurs concepteurs ont oeuvrés d'arrache-pied ces derniers jours afin de les rendre opérationnels.

Bras_Robot

Muni de ses quatre servomoteurs de modélisme et de sa commande à base de micro-contrôleur Arduino, le bras robot est désormais en phase d'industrialisation et pourra être proposé lors de prochains événements aux enfants de dix à seize ans comme kit à monter sur place ou à la maison. Dans cette version, le bras robot dispose en son extrémité d'un électroaimant à même d'attirer de petits objets métalliques. Mais d'autres options, telle une pince de préhension sont envisageables à moyen terme.