Electrolab Il faut utiliser les choses comme elles doivent etre utilisees… ou pas !

24Nov/15Off

Build up is a bargain

Invest in building the lab
Les membres les plus assidus consacrent trois week-ends complets par mois pour construire et aménager le lab. Et la palette de travaux, petits ou grands est fort vaste. Des études préalables au maniement de la truelle, des achats de matériaux et de pièces aux constructions et mises en service d'équipements, du nettoyage, rangement et préparation des repas pour les travailleurs, il y a toujours un chantier qui a besoin de forces vives.
Tout le reste du temps, c'est-à-dire la journée complète en semaine ainsi que deux soirs par semaine et un week-end par mois, les membres peuvent se consacrer à leurs propres projets. En réalité, leur abnégation naturelle fait qu'ils consacrent parfois un peu de temps hors des périodes identifiées de travaux pour néanmoins œuvrer à l'amélioration du lab. Installer quelques prises électriques, faire une reprise de peinture ou passer une commande de pièces de rechange par Internet sont des activités connexes que les membres mènent souvent en complément de leurs projets personnels.
Depuis sa création voilà cinq ans, les membres fondateurs suivis des early birds ont déjà consacré beaucoup de temps à construire, aménager et organiser les locaux. Tous les membres, qu'ils soient vieux briscards ou nouveaux arrivants savent que l'on ne peut pleinement exploiter les ressources existantes et potentielles du lab que si on contribue d'une manière ou d'une autre à leur mise en service. Celui à qui il semblera que les outils sont mal rangés proposera et réalisera un système de stockage. Un autre consacrera du temps à réhabiliter un équipement dont il souhaite se servir à brève échéance. Un troisième mènera une étude de marché pour identifier le meilleur rapport qualité-prix pour l'achat de matériaux pour la construction de nos locaux et de leurs infrastructures.

Presse d'atelier en cours de restauration

Presse d'atelier en cours de restauration

 

Plus de projets personnels ?
Indéniablement, les membres souhaiteraient faire plus de projets personnels. Pourtant, en s'investissant prioritairement et notoirement sur le projet de construction et d'aménagement du lab, ils en récolteront à l'avenir un bénéfice accru. Pour mettre en exergue ce formidable engagement, ce blog consacre bon nombre d'articles au projet collectif ayant pour objectif de créer un hackerspace de 1500m², tel qu'il a été initié et imaginé par les fondateurs de l'association.
A contrario, les projets personnels listés sur le wiki sont l'apanage exclusif des adhérents : ils en sont les initiateurs, les acteurs et – à ce titre – en définissent le planning et les objectifs ad arbitrium. Les administrateurs de l'association n'ont aucune exigence ni aucune prise sur les projets personnels des membres. Il y a bien sûr la joie partagée d'un projet réussi mais aussi l'apprentissage collectif consécutif à un échec.
Enfin, en parcourant quelques-uns des articles précédents de ce blog, vous découvrirez également que les membres réalisent des projets pour le lab, qui sont la propriété de l'association, vu qu'elle possède les équipements initiaux et finance les coûts des éléments manquants. Quelques exemples récents : des luminaires HQI, une imprimante 3D "Electrorap", une brodeuse CNC et un système de gestion d'inventaire avec étiquettes à codes-barres.

Luminaire HQI DIY

Luminaire HQI de fabrication maison

Observe and relate
Eu égard à l'importante plage horaire d'ouverture du lab, il se passe chaque semaine quantité de choses et faits, dont les instantanés sont de plus en plus fréquemment gazouillés sur les réseaux sociaux. Le wiki et ce blog ne présentent au mieux qu'une action sur cent tant le lab – en pleine activité – est comparable à une ruche. Pour relater et décrire l'ensemble des actions des membres, cinq journalistes à temps plein n'y suffiraient pas 🙂 Mais n'oublions pas que notre priorité va au faire et que la communication n'est que la cerise sur le gâteau. Celles et ceux qui feraient l'inverse – et ils se reconnaîtront – sont plus bloggers que makers...

 

Prototype d'une brodeuse CNC conçue à partir d'une machine à coudre du commerce

Prototype d'une brodeuse CNC conçue à partir d'une machine à coudre du commerce

Trainings for new members
L'association Électrolab s'enrichit régulièrement de nouveaux membres sans aucune distinction ou prérequis en termes de compétences ou savoirs, ni de tout autre critère de discrimination. Comme toutes les structures sans but lucratif, elle ne vit que par l'animation et l'activité organisée par ses adhérents. Vu le flux de personnes et la particularité de notre structure, des formations sont organisées pour les nouveaux arrivants afin de leur présenter l'état d'esprit du lieu, les possibilités qu'il offre, l'engagement qu'il attend de chacun, ainsi qu'une indispensable initiation à la sécurité, comme on l'observe depuis fort longtemps dans bon nombre d'entreprises. On rappelle également aux padawans que – contrairement à un bureau d'études ou une société de service – l'association ne mène aucune action de conseil rémunérée ni pour ses membres ni pour compte de tiers : celui ou celle qui a besoin d'aide devra avant tout relever ses propres manches, mettre les mains dans le cambouis et seulement dans un second temps, pourra solliciter – à titre grâcieux – un peu d'aide des autres membres. L'auto-formation, les essais et expérimentations – parfois infructueux – les projets inachevés ou avortés contribuent à ce que chacun gagne en confiance en soi et en expérience. Faire et comprendre par soi-même, tel est le maître mot.

Initiation à Blender

Salle de formation n°1 de l'Électrolab

Alors oui, toutes les personnes qui ont entendu parler de notre structure et qui souhaitent en savoir plus dans le but d'une éventuelle adhésion ne sont pas forcément confortables avec les préceptes et engagements que requiert notre association. Qu'à cela ne tienne! Il y a en région parisienne moult autres structures ayant chacune leur spécificité et leur état d'esprit propre. Nul doute que ceux qui n'adhèrent pas à notre modus operandi sauront indéniablement trouver chaussure à leur pied dans un autre hackerspace ou fablab de la région. Vouloir contenter absolument tout le monde sans jamais rien imposer ni organiser, cela s'appelle une auberge espagnole – version autogérée – qui vire le plus souvent au cirque infernal et invivable. Désolé pour ceux qui ne conçoivent un hackerspace que dans une logique de gratuité totale, anarchique, révolutionnaire, anti-système et finalement anti-tout : ce n'est pas l'orientation qui a été choisie par l'Électrolab.

Du consommateur au consom'acteur
La société de consommation, qui s'est fortement développée à partir des années 60' offre une quantité illimitée de produits, biens et services qu'il est possible d'acquérir très simplement. Depuis les années 2000, l'acte d'achat desdits produits peut même s'exécuter en seulement trois clics de souris, grâce à la magie de l'Internet.
Mais des cent derniers produits que vous avez achetés, que ce soit en magasin soit par VPC, combien sauriez-vous en concevoir ou produire par vous-même ? Ou même simplement en comprendre le principe ou le fonctionnement détaillé? Sauriez-vous faire pousser des légumes ? Faire vous-même un yaourt ? Fabriquer un câble de liaison entre votre smartphone et votre ordinateur ? Comprendre le principe de la reconnaissance de visage désormais disponible sur de nombreux appareils photo ou caméras de surveillance connectées? Ou peut-être dépanner votre porte de garage défectueuse ou cet instrument de musique électronique des années 80 ?
Bien évidemment, la très grande majorité des personnes sont parfaitement confortables avec le fait de ne pas savoir ou ne pas comprendre les principes technologiques des objets qu'ils acquièrent ou utilisent au quotidien, et de les jeter sans état d'âme lorsqu'ils tombent en panne.
Mais quid des autres ? Ces curieux qui ne se contentent pas des explications merveilleuses et lénifiantes des fabricants? Ceux qui doutent des discours spécifiquement formatés pour chaque sociostyle et qui souhaitent inlassablement se documenter et comprendre ? Ceux qui ne se satisfont pas totalement des fonctionnalités existantes des objets ou la sécurité des interfaces et réseaux qu'ils utilisent ? Ceux qui ne peuvent pas se résoudre à remplacer par un neuf leur objet désormais défectueux auquel ils sont viscéralement attaché? Et aussi ceux qui par souci d'économie, préfèrent réparer un objet "fatigué" plutôt que de systématiquement procéder à son remplacement ?
Pour toute cette frange de personnes, l'Électrolab est un lieu où la diversité des profils des membres, de leur expérience personnelle variée, de leur curiosité associée aux moyens mis à disposition dans les locaux de l'association, apporte une réponse adaptée à leurs interrogations, pour ne pas dire leurs frustrations.

Réparation des moteurs des aérothermes assurant le chauffage des locaux

Réparation des moteurs des aérothermes assurant le chauffage des locaux

No limit for knowlegde
Ainsi, à l'Électrolab, dans un cadre ludique et de loisirs, les membres développent sans cesse leur culture technique et scientifique soit en menant des expérimentations personnelles, soit en assistant à des petites formations organisées sur place ou simplement en échangeant leurs points de vue. Une fois l'esprit libéré du "je ne sais pas faire, je n'y connais rien", tout devient possible, sans contraintes corsetées, sans exigences démesurées, sans limites réductrices. On peut s'intéresser un instant donné à la soudure à l'arc et la semaine suivante à la microbiologie.
Élargir sans cesse ses connaissances dans de multiples domaines techniques, c'est aussi savoir mieux appréhender le monde qui nous entoure aves ses enjeux de plus en plus intriqués.
Par exemple, l'Internet des objets est-il un nouveau miracle technologique ou simplement un flicage et une exploitation d'informations personnelles et de métadonnées à des fins purement mercantiles ? Avez-vous une compréhension claire des possibilités de "l'homme augmenté" et des évolutions transhumanistes qui indéniablement vont nous être proposées dans les prochaines années? Car dans ce domaine – vous le savez probablement – la recherche est déjà largement financée et des applications concrètes pointent leur nez.
Vous avez la fibre écolo ? Dans ce cas, savez-vous argumenter sur l'intérêt de la production d'énergie verte au niveau individuel ? Est-ce rentable, écologiquement ? Économiquement ?

Avoir une certaine culture technique, c'est aussi être un acheteur averti dans la vie de tous les jours et être un conteur passionné et passionnant dans les dîners en ville 🙂 Vous fournirez ainsi une respiration agréable aux discussions de table, une fois épuisés tous les sujets "pipole", cinéma et ragots sur les proches. Votre curiosité technique peut même s'avérer un petit plus qui avantagera votre candidature lors d'un futur entretien d'embauche.

Vérification de l'étanchéité du circuit d'eau d'un aérotherme

Vérification de l'étanchéité du circuit d'eau d'un aérotherme

Promouvoir la culture scientifique et technique
Les médias généralistes ne traitent des domaines techniques et scientifiques que de manière assez succincte, en tout cas bien moins que d'autres domaines tel la culture, le sport, la politique ou l'économie. Pourtant chacune de ses disciplines voit son évolution en partie dictée par les techniques et les sciences. D'un autre côté, la désindustrialisation de notre pays a fait se perdre à la fois des moyens de production et des savoirs qui – au-delà d'un certain seuil – deviennent impossibles à combler : la formation, les investissements, les expertises, les perspectives associées se sont délités par manque de dynamisme, de capacité à se renouveler et de débouchés.
Pour les quelques iconoclastes qui s'intéressent encore à des domaines en voie de confidentialisation, l'Électrolab offre un terrain de jeu polyvalent et abordable, où desseins et passions peuvent s'exacerber sans contraintes particulières.
Les échanges entre membres sont souvent l'occasion de deviser sur l'état de l'art dans une discipline donnée. Les échanges se complètent fréquemment d'un regard critique face au nombre croissant de fakes et d'informations involontairement voire sciemment inexactes qui pullulent désormais sur le Web. On recense quotidiennement sur les forums des déçus trop crédules qui – s'étant inspiré d'une information de mauvaise qualité glanée ça-et-là – constatent avec désarroi que leur réalisation ou leur expérimentation inspirée d'une page Web est franchement pérave. Comme on trouve de tout sur le Net – du plus sérieux au plus farfelu – savoir faire le tri entre le bon grain de l'ivraie devient, en tant que tel, une compétence à part entière.

Welcome to business members
En complément des membres particuliers, l'Électrolab accueille aussi des start-ups et jeunes entreprises, en leur proposant optionnellement des locaux privatifs en location. À la différence d'une simple pépinière d'entreprises – qui se limite à fournir des bureaux – les gérants et salariés de ces structures ont un accès complet à l'ensemble des équipements et outils de l'association, dans la limite qu'ils sachent bien évidemment s'en servir.

Pour tout renseignement concernant les adhésions "entreprise" et la location de locaux, écrivez-nous à l'adresse email suivante : contact [AT] electrolab [POINT] fr

Box entreprise n°3 entièrement terminé et aménagé : il est prêt à être loué

Box entreprise n°3 entièrement terminé et aménagé : il est prêt à être loué

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour le moment

Trackbacks are disabled.